X/Twitter purge puis réintègre les journalistes, podcasteurs et comptes de gauche critiques envers Elon Musk

Le X d’Elon Musk / Twitter une nouvelle fois les journalistes purgés – entre autres – qui critiquaient la politique du milliardaire. Mais aussi vite qu’ils sont partis, ils sont apparemment revenus rapidement.

Cette fois, X a interdit une poignée de journalistes, podcasteurs et autres utilisateurs. Parmi les purgés : Ken Klippenstein de l’Intercept, Steven Monacelli du Texas Observer, le podcasteur Rob Rousseau et le compte du podcast de gauche TrueAnon. Mais tout comme certaines interdictions apparemment arbitraires d’autres journalistes n’ont pas duré, cet incident a été rapidement résolu mardi.

Klippenstein, Monacelli, TrueAnon et Rousseau – peut-être les comptes les plus importants impliqués – ont recommencé à publier des heures après avoir démarré.

“J’ai vécu salope”, a posté Klippenstein, en référence à un mème classique.

“C’est en fait illégal de me bannir”, a posté Monacelli en plaisantant.

Les interdictions de courte durée étaient apparemment inexpliquées.

“Je n’ai reçu aucune communication de Twitter/X expliquant pourquoi j’ai été suspendu”, Monacelli dit à Gizmodo avant la réintégration. “Je ne vois rien de ce que j’ai publié récemment qui mériterait une suspension. Même si j’ai écrit plusieurs rapports critiques sur Twitter/X et Elon Musk ces derniers mois.”

Gizmodo a noté que même s’il n’était pas clair comment ces comptes avaient été choisis, ils avaient tous apparemment critiqué le gouvernement israélien. Musk s’est fait un devoir d’être visiblement solidaire d’Israël peu de temps après approuvant publiquement une théorie du complot antisémite de premier plan.

On ne sait pas pourquoi la purge a eu lieu et si les réintégrations sont permanentes. On ne sait pas non plus pourquoi les comptes ont été soudainement rétablis – même si la purge était devenue assez virale. C’est juste un autre jour imprévisible et inexplicable sur le X d’Elon Musk.

Scroll to Top