Un journaliste citoyen palestinien canadien, qui vivait à Calgary, a été porté disparu à Gaza

[ad_1]

Les responsables du gouvernement à Ottawa disent qu’ils surveillent la situation concernant un homme de Calgary disparu qui travaillait comme journaliste citoyen et travailleur humanitaire à Gaza.

La famille et les amis de Mansour Shouman disent qu’ils n’ont pas eu de nouvelles de lui depuis une semaine et qu’ils sont de plus en plus préoccupés par son bien-être.

Shadi Sakr est membre de l’équipe de bénévoles au Canada qui aide Shouman à publier des vidéos en ligne. Il dit que la dernière fois que Shouman a été entendu, c’était le 21 janvier à 15 h 02 HE, lorsqu’il a envoyé une vidéo depuis la ville de Khan Younis, dans le sud de Gaza.

“Son dernier message était: ‘S’il vous plaît, répondez-moi rapidement. Je n’ai pas beaucoup de temps'”, a déclaré Sakr dans une entrevue avec CBC News dimanche.

“C’est le dernier message que nous avons entendu de sa part.”

Sakr a déclaré que les travailleurs des organisations humanitaires que Shouman aidait l’ont vu arrêté par les Forces de défense israéliennes.

“Ils ont déclaré l’avoir vu quitter l’hôpital Nasser pour se rendre à Rafah et qu’il avait été appréhendé alors qu’il était en route par les FDI”, a déclaré Sakr.

Zaheera Soomar, une autre membre de l’équipe canadienne soutenant Shouman, a déclaré à La Presse Canadienne que trois témoins oculaires ont déclaré à son groupe que Shouman avait été capturé par les Forces de défense israéliennes mardi.

CBC News n’a pas été en mesure de vérifier ce compte. Nous avons demandé un commentaire à l’armée israélienne, mais n’avons pas reçu de réponse au moment de la publication.

Dans un communiqué publié samedi soir, le porte-parole d’Affaires mondiales Canada, Grantly Franklin, a écrit : « Affaires mondiales Canada est au courant de la disparition d’un Canadien à Gaza. Les responsables canadiens continuent de surveiller la situation de près et sont en contact direct avec les membres de la famille. Pour des raisons de confidentialité, aucune autre information ne peut être divulguée.

La famille a fui en novembre

Shouman est citoyen canadien depuis 2006. Deux de ses cinq enfants sont nés au Canada, mais la famille est retournée dans le territoire palestinien l’année dernière après sept ans à Calgary pour se rapprocher de sa famille et vivre une vie liée à leur religion islamique. et les normes sociales.

En novembre, l’épouse de Shouman et leurs enfants ont fui le territoire palestinien assiégé pour les Émirats arabes unis. Mais Shouman a décidé de rester.

Depuis lors, il a touché des millions d’anglophones grâce à ses mises à jour quotidiennes sur le conflit sur les réseaux sociaux.

La mère de Shouman, le Dr Mai Hussein, s’est entretenue dimanche avec CBC News depuis son domicile à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis.

Elle a déclaré que la dernière fois qu’elle avait parlé à son fils, c’était le 21 janvier. Depuis lors, elle est en contact avec le gouvernement canadien au sujet de sa disparition, mais affirme n’avoir reçu aucune mise à jour depuis vendredi.

« Le gouvernement canadien peut-il faire quelque chose et demander à Tsahal, ou à Israël… est-ce que mon fils est avec eux ou pas ? dit Hussein.

“Il n’a rien à voir avec eux. Ce n’est qu’un journaliste civil qui essaie d’aider les gens.”

Les partisans de Shouman ont lancé samedi une pétition appelant le gouvernement israélien à le libérer. Dimanche après-midi, plus de 90 000 signatures avaient été recueillies.

[ad_2]

Source link

Scroll to Top