Un astronaute canadien dévoile un écusson conçu par des Autochtones qu’il portera lors de sa prochaine mission sur la Lune

[ad_1]

Des enfants réunis à l’Université des Premières Nations du Canada à Regina jeudi ont regardé avec admiration l’astronaute Jeremy Hansen dévoiler l’écusson, conçu par un artiste autochtone, qu’il portera en tant que premier Canadien à voler vers la lune.

Hansen, originaire de London, en Ontario, est l’un des quatre membres d’équipage qui doivent voyager autour de la lune au cours de la mission Artemis II, dont le lancement est prévu dès septembre 2025.

Il a expliqué lors de l’événement de jeudi comment le temps qu’il a passé avec les aînés autochtones a façonné ses croyances et ses perspectives.

« Je pense que le savoir autochtone a cimenté les choses que mes parents m’ont enseignées », a déclaré Hansen. “L’une des choses que j’aime, c’est qu’il y a un chevauchement et une compréhension de la valeur des humains, et que nous avons tous la même valeur.”

Le patch a la forme d'un hexagone.  L'intérieur du patch affiche l'espace, la terre, la lune sur laquelle figure un visage de femme.  Il y a aussi des images des sept enseignements sacrés : un buffle, un aigle, un ours, un bigfoot, un castor, un loup et une tortue.
Une image montrant le patch que Jeremy Hansen portera lors de la prochaine mission Artemis II autour de la lune. L’écusson a été conçu par l’artiste anishinaabe Henry Guimon. (Kirk Fraser/CBC)

L’écusson a été conçu pour Hansen par l’artiste anishinaabe Henry Guimon du Turtle Lodge, un centre éducatif autochtone de la Première Nation de Sagkeeng au Manitoba, où Hansen a passé du temps.

Les symboles sur l’insigne représentent sept lois sacrées, dont un buffle pour le respect, un aigle pour l’amour, un ours pour le courage, un bigfoot pour l’honnêteté, un castor pour la sagesse, un loup pour l’humilité et une tortue pour représenter la vérité.

“Vous voyez les sept lois sacrées, qui sont en réalité des instructions pour nous, qui nous rappellent comment aspirer à être en tant qu’humains, comment nous marchons sur cette planète”, a déclaré Hansen. “Alors que je représente les Canadiens qui participent à cette mission, c’est un rappel important pour moi de la façon dont j’aimerais marcher et de l’exemple que j’aimerais m’efforcer de représenter.”

Deux hommes autochtones de Turtle Lodge se tiennent à côté de l’astronaute Jeremy Hansen, qui tient un microphone.
Jeremy Hansen s’exprimant lors de l’événement de dévoilement aux côtés du chef du Turtle Lodge, Dave Courchene, du centre et de l’artiste de patch Henry Guimond. (Kirk Fraser/CBC)

Dave Coucherne, le leader de Turtle Lodge, était présent jeudi pour le dévoilement du patch.

“Quand (les aînés) parlent de leurs enseignements, de leurs dons à notre peuple, (ils) nous apprennent à nous montrer comment nous comporter et comment nous comporter sur la planète”, a déclaré Courchene.

“Chacun de ces enseignements est représenté par un animal. Le but est qu’ils puissent nous maintenir connectés à la terre. Les gens qui pensent aux animaux et voient comment ils se comportent et agissent, c’est ainsi que nous apprenons.”

Hansen a parcouru le Canada pour faire connaître la mission Artemis II, qui devrait être la première mission avec équipage sur la Lune depuis la mission Apollo en 1972.

Des astronautes canadiens se préparent pour la mission Artemis II autour de la Lune

Jeremy Hansen devrait devenir le premier astronaute canadien à entreprendre une mission autour de la Lune, lors du décollage d’Artemis II en 2025. L’Agence spatiale canadienne a offert un aperçu des coulisses de la façon dont les équipages se préparent physiquement et mentalement pour cette mission monumentale. voyage.

Le programme Artemis est « une campagne multimission destinée à créer une présence lunaire durable et à ouvrir la voie à l’exploration humaine de Mars », selon l’Agence spatiale canadienne. L’expédition Artemis II autour de la Lune devrait durer 10 jours et est conçue pour tester les équipements et les processus de sécurité des futures équipes qui finiront par atterrir sur la Lune et rester dans l’espace plus longtemps.

“C’est une approche tremplin”, a déclaré Hansen. “Avant de nous engager dans une mission d’un mois avec cette capsule coincée en orbite lunaire, nous souhaitons la tester sur un profil plus sûr.”

Hansen participera à la mission représentant l’Agence spatiale canadienne (ASC), aux côtés de trois autres astronautes de la National Aeronautics and Space Administration (NASA). Ses coéquipiers ont tous déjà volé vers la Station spatiale internationale. Ce sera la première fois que Hansen dans l’espace.

“Les missions Artemis sont de très beaux exemples de nations du monde entier qui s’unissent pour s’attaquer à des problèmes vraiment énormes”, a déclaré Hansen.

“Aller sur la Lune n’a jamais été aussi simple depuis les années 1960. Et cette fois, nous le faisons dans le cadre d’un partenariat international.”

Hansen a déclaré qu’un autre élément des enseignements de Turtle Lodge qui l’a marqué était le lien des peuples autochtones avec la terre et l’harmonie qui découle du fait de prendre soin de notre planète.

Nous devons comprendre comment agir avec plus de légèreté sur cette planète. Je pense que c’est un beau cadeau à offrir.-Jérémy Hansen

La NASA effectue de nombreuses recherches sur le climat en utilisant des décennies de données spatiales pour voir comment notre planète a changé, a déclaré Hansen.

“(Les peuples autochtones) ont été patients et (savaient) que leurs dons seraient nécessaires et respectés. Et ce moment semble vraiment être le moment où nous devons inverser ce que nous faisons à la Terre Mère”, a déclaré Hansen.

“Nous devons comprendre comment agir avec plus de légèreté sur cette planète. Je pense que c’est un beau cadeau à offrir.”

Trois enfants se tiennent à gauche de Hansen, tandis qu'il s'agenouille pour leur faire signe.
Jermey Hansen accueille les enfants lors de l’événement de jeudi. (Kirk Fraser/CBC)

Hansen a pris le temps de répondre aux questions des enfants présents dans le public. Ayant suivi sa formation de pilotage militaire à Moose Jaw, Hansen a déclaré qu’il souhaitait inspirer les enfants de la Saskatchewan à réaliser leurs rêves.

“J’ai vu une photo d’un humain debout sur la lune et cela a changé le chemin que je m’étais fixé, en me fixant cet objectif d’être un explorateur de l’espace et en le partageant avec d’autres personnes”, a déclaré Hansen.

“Maintenant, je regarde comment les gens m’ont aidé à atteindre mes objectifs. Je suis donc bien conscient que le simple fait de passer du temps avec les gens et de partager cela peut avoir un impact sur leur vie et c’est très significatif pour moi.”

[ad_2]

Source link

Scroll to Top