L’Ontario va ajouter 400 nouveaux fournisseurs de soins primaires pour faire face à la pénurie de personnel

[ad_1]

L’Ontario investit 110 millions de dollars dans le but de connecter plus de 300 000 personnes à des équipes de soins primaires, a déclaré jeudi la ministre de la Santé, Sylvia Jones.

Le nouvel argent servira aux efforts de la province pour que tout le monde en Ontario ait un fournisseur de soins primaires, a-t-elle déclaré.

“Nous n’arrêterons pas jusqu’à ce que tous ceux qui souhaitent avoir un fournisseur de soins primaires puissent y accéder”, a déclaré Jones lors d’une conférence de presse à Peterborough, en Ontario.

Jones a déclaré que 90 millions de dollars aideront à recruter 400 nouveaux prestataires qui rejoindront 78 équipes de soins primaires nouvelles et élargies dans toute la province. Cela devrait connecter 328 000 patients à une équipe de soins primaires, a déclaré Jones.

Les équipes de soins primaires sont composées, entre autres, de médecins, d’infirmières praticiennes, d’infirmières autorisées et auxiliaires, de physiothérapeutes et de travailleurs sociaux.

Il y a actuellement 1,3 million de personnes en Ontario sans fournisseur de soins primaires, ce qui comprend des cliniques dirigées par des infirmières praticiennes, a indiqué la province. Jones a déclaré qu’environ 90 pour cent des Ontariens bénéficient d’une sorte de couverture de soins primaires.

« Nous savons qu’il y a encore beaucoup à faire pour combler l’écart pour les Ontariens qui ne sont pas actuellement connectés à un fournisseur de soins primaires », a-t-elle déclaré.

La province a déclaré qu’elle espère que 98 pour cent des patients seront couverts par une équipe de soins primaires d’ici 2032.

REGARDER | Qu’est-ce qui explique la pénurie de médecins de famille en Ontario :

Comment résoudre la pénurie de médecins de famille ?

De nombreux Canadiens n’ont toujours pas accès à un médecin de famille. Omar Dabaghi-Pacheco de CBC explore les solutions à court et à long terme au problème.

L’Association médicale de l’Ontario affirme qu’il y a 2,3 millions d’Ontariens sans médecin de premier recours, un nombre qui a considérablement augmenté ces dernières années.

Ce nombre devrait doubler en seulement deux ans, a déclaré le Dr Andrew Park, président de l’association.

“Nous avons réclamé des investissements dans les équipes pour améliorer l’accès aux soins et garantir que les médecins et les professionnels de la santé soient capables de faire ce qu’ils font de mieux, prendre soin de leurs patients”, a déclaré Park.

“Les nouvelles d’aujourd’hui constituent un grand pas dans cette direction.”

Plus tôt cette semaine, l’OMA a demandé à la province de remédier immédiatement à la pénurie de médecins de famille. Il y a actuellement 2 500 postes de médecins ouverts dans toute la province, a indiqué l’association. Environ 40 pour cent des médecins de l’Ontario envisagent de prendre leur retraite au cours des cinq prochaines années, révèle un sondage de l’OMA auprès de ses membres. L’Association des infirmières et infirmiers autorisés s’est dite « ravie » du financement annoncé jeudi.

« L’investissement d’aujourd’hui marque le début d’un regain d’intérêt pour les soins primaires dont la province a depuis longtemps besoin et un signe que le gouvernement comprend l’ampleur des lacunes en matière d’accès aux soins primaires », a déclaré Doris Grinspun, directrice générale de l’association.

La nouvelle survient quelques jours après qu’un fournisseur de soins de santé de Sault Ste. Marie, en Ontario, a déclaré que 10 000 de ses patients seront licenciés en raison de départs à la retraite et de médecins fermant leurs cabinets.

REGARDER | Comment le travail en équipe pourrait atténuer la pénurie de médecins de famille en Ontario :

Comment le travail en équipe pourrait atténuer la pénurie de médecins de famille en Ontario

Au sein de l’équipe Village Family Health Team de Toronto, où les médecins de famille travaillent aux côtés d’infirmières et d’autres professionnels de la santé.

“Notre objectif immédiat est de stabiliser nos opérations et de continuer à fournir des soins à 50 000 patients dans notre communauté”, indique une lettre du Group Health Center aux patients la semaine dernière.

Jones a qualifié le problème dans cette ville du nord de l’Ontario de « profondément inquiétant ».

« La communauté de Sault Ste. Marie a présenté deux propositions qui seront financées par ce programme », a-t-elle déclaré.

Il y a un an, Jones a engagé 30 millions de dollars pour ouvrir 18 nouvelles équipes de soins primaires dans toute la province et a lancé un processus de candidature.

Le bureau de Jones a déclaré qu’il était inondé de centaines de demandes et a décidé de tripler l’investissement pour le porter à 90 millions de dollars.
78 équipes. Un montant supplémentaire de 20 millions de dollars sera versé à toutes les équipes de soins primaires existantes pour couvrir les coûts opérationnels et les fournitures.

[ad_2]

Source link

Scroll to Top