Les athlètes et entraîneurs du Nord de l’Ontario accueillent favorablement une nouvelle rémunération pour les médaillés paralympiques

[ad_1]

Un nouveau plan visant à indemniser les médaillés paralympiques canadiens se fait attendre depuis longtemps, selon certains paralympiens et entraîneurs du nord de l’Ontario.

À partir des Jeux de Paris 2024, les paralympiens recevront 20 000 $ pour l’or, 15 000 $ pour l’argent et 10 000 $ pour le bronze. Cela équivaut au montant que reçoivent les athlètes olympiques canadiens.

“Je pense que c’est un grand pas en avant vers une certaine égalité au sein des sports paralympiques et olympiques dans notre pays”, a déclaré Collin Cameron. un skieur paranordique et médaillé paralympique de Sudbury.

“Nous étions un peu en retard par rapport à beaucoup d’autres pays dans le monde en ce qui concerne la reconnaissance des réalisations des médaillés paralympiques.”

Cameron a déclaré que les athlètes ne se lancent pas dans les parasports pour l’argent, mais que de nouveaux incitatifs pour les médaillés seront d’une grande aide pour les athlètes d’élite qui consacrent leur vie à leur sport.

“C’est une somme d’argent assez importante, même pour une médaille de bronze”, a déclaré Cameron.

“Je veux dire que ce genre d’argent aide à alléger une grande partie du fardeau financier des athlètes de sports de haut niveau. Juste, vous savez, les besoins nutritionnels, les besoins médicaux jusqu’aux factures de base qu’ils ont.”

Cameron a déclaré que le climat financier actuel rendait plus difficile pour les athlètes paralympiques de conclure des accords de sponsoring d’entreprise, de sorte que toute source de revenus supplémentaire est d’une grande aide.

La Fondation paralympique canadienne a créé une dotation initiale de 8 millions de dollars pour rémunérer les médaillés paralympiques canadiens lors des prochains jeux.

Un homme avec une barbe et un T-shirt noir debout à côté d’une piscine intérieure.
L’ancien athlète paralympique et entraîneur de natation, Tom Hainey, affirme que les nouveaux fonds disponibles pour les athlètes qui montent sur le podium aideront les gens à rester plus longtemps dans leurs sports respectifs. (Kris Ketonen/CBC)

Tom Hainey, entraîneur de natation et ancien athlète paralympique d’Atikokan, a déclaré qu’il n’était pas surpris d’apprendre que les médaillés seraient désormais indemnisés.

“C’est quelque chose dont on parle depuis longtemps”, a-t-il déclaré.

Hainey a déclaré qu’il y a eu récemment des efforts en faveur de l’égalité dans tous les sports, y compris des initiatives comme la nouvelle Ligue professionnelle de hockey féminin, qui rémunère mieux les joueuses que par le passé.

Il a déclaré que les nouveaux fonds destinés aux médaillés n’impliqueront probablement pas davantage de personnes dans le parasport, mais qu’ils aideront à garder les athlètes de haut niveau actifs plus longtemps dans leurs sports respectifs.

Hainey a déclaré qu’il aurait probablement concouru plus longtemps si un financement similaire avait été disponible lorsqu’il était paralympien dans les années 1980 et 1990.

Patti Kitler, une entraîneure de ski paranordique de Sudbury, a déclaré que lorsque Cameron a remporté trois médailles aux Jeux paralympiques d’hiver de 2022, il a reçu des félicitations et un peu d’argent que quelqu’un avait donné à Nordic Canada.

Elle a déclaré que la disparité entre ce que recevaient les athlètes paralympiques et olympiques pour atteindre le podium était depuis longtemps injuste.

Elle a déclaré que c’était une bonne nouvelle lorsqu’elle a appris qu’il y aurait désormais la parité entre les deux groupes d’athlètes.

“Donc, quand il est sorti aujourd’hui, c’était comme si, enfin, un système était équitable, n’est-ce pas ?” dit-elle.

[ad_2]

Source link

Scroll to Top