Le skieur français Allègre bat les favoris du super-G masculin de la Coupe du monde et remporte sa première victoire en carrière

[ad_1]

Le skieur français Nils Allegre a remporté sa première victoire en carrière en Coupe du monde samedi alors que deux partants tardifs ont renversé les favoris les mieux classés lors d’un super-G serré sur le parcours classique de Kandahar à Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne.

Portant le dossard 18, Allegre a battu Guglielmo Bosca de 0,18 seconde, enregistrant un temps d’une minute 11,92 secondes après que l’Italien ait terminé et a passé deux minutes à espérer ce qui aurait été sa première victoire.

Allegre et Bosca, tous deux vétérans de 30 ans du circuit de ski alpin, ont refusé à l’équipe suisse un doublé. Loïc Meillard a devancé le dominateur de la saison Marco Odermatt de 3 centièmes de seconde après que les 10 meilleurs coureurs de super-G aient terminé leurs courses.

“C’était génial, c’était comme si quelque chose me sortait”, a déclaré Allegre en larmes lors d’une interview en marge du cours lorsqu’on lui a demandé à quel moment il avait terminé. “J’ai 30 ans, c’est ma 102e titularisation aujourd’hui, donc… je n’ai jamais cessé de croire en moi et aujourd’hui tout (est allé) dans le bon sens.”

Le Français n’avait jamais terminé mieux que quatrième auparavant, notamment lors d’une descente à Val Gardena, en Italie, en décembre dernier, lorsque nous avons été éjectés du podium lorsque le coureur américain Bryce Bennett a remporté la victoire en partant tardivement.

“C’est une bonne journée, j’avais un ressenti parfait sur mon ski de haut en bas, je me sens vraiment en confiance dessus, je peux pousser beaucoup”, a déclaré Allegre.

Jeff Read, de Canmore, en Alberta, a été le meilleur Canadien avec une 20e place, suivi de Cameron Alexander (North Vancouver, BC, 23e) et de Jack Crawford, de Toronto (25e).

La quatrième place du leader de la Coupe du monde, Odermatt (1:12.20), a mis fin à sa série de 12 podiums consécutifs en super-G, un exploit réalisé auparavant seulement par le grand autrichien Hermann Maier il y a vingt ans. Aucun skieur masculin n’a jamais terminé parmi les trois premiers lors de 13 super-G consécutifs.

“Une course bizarre aujourd’hui avec de petits décalages horaires”, a déclaré Odermatt. “C’est parce que c’était un super-G très, très facile et court, un parcours simple. Dans ces conditions, on ne peut faire la différence nulle part.”

Allègre poursuit le bon parcours de l’équipe de France, emmenée par Cyprien Sarrazin, dans les épreuves de vitesse masculines cette saison.


Un autre super-G est prévu dimanche. La couverture en direct commence à 5 h 30 HE sur CBCSports.ca, l’application CBC Sports et CBC Gem.


“Nous sommes une seule équipe”

Lors de sa saison de pointe en matière de vitesse, l’ancien spécialiste du slalom géant Sarrazin a remporté une descente à Bormio en décembre et deux à Kitzbühel, en Autriche, la semaine dernière. À Wengen, en Suisse, il a terminé deuxième à deux reprises et a remporté le super-G. Samedi, il a terminé à 0,64 derrière Allegre et en dehors du top 10.

“Nous obtenons un bon résultat pour tout le monde dans l’équipe. De cette façon, nous essayons de continuer et d’attaquer de plus en plus”, a déclaré Allegre. “Nous sommes une seule équipe et cela nous aide vraiment dans les bons jours mais aussi dans les mauvais jours.”

Après des jours de pluie et des températures douces, le parcours, entouré de champs verts, a été fragilisé et les organisateurs ont utilisé du sel pour durcir sa surface.

Allègre a déclaré qu’il avait profité des conditions avec “la neige salée”.

“La première partie n’était pas vraiment bonne, la neige n’était pas vraiment compacte au sommet”, a expliqué le Français. “Je me suis dit dans l’aire d’arrivée, avant de voir mon temps, que peut-être je n’étais pas si rapide parce que je ne me sentais pas vraiment bien. Mais ce n’était pas la bonne chose.”

Le top 13 a terminé à 7-10ème du temps gagnant d’Allegre, et comprenait Franjo von Allmen, qui a commencé 44ème et s’est classé neuvième alors que le parcours résistait bien.

[ad_2]

Source link

Scroll to Top