Laissez-vous emporter par les esprits : une vie nocturne après la mort est prévue pour cette église historique en pierre

[ad_1]

Une grande église en pierre un jour de neige.
L’église de l’Immaculée Conception de Harbour Grace, qui n’est plus utilisée comme église depuis 2014, sera bientôt rénovée en brasserie. Un hôtel sera également construit sur le terrain, ainsi que des restaurants et un spa. (Peter Cowan/CBC)

Lorsque les portes de l’église de l’Immaculée Conception ont été fermées en 2014, Patrick Collins, paroissien de longue date, savait que ce ne serait plus jamais une église.

Pendant plus de 100 ans, les flèches ont dominé Harbour Grace, un point de repère pour les navires et un lieu de rassemblement pour la communauté.

“C’était très important pour cela, même si nous ne nous en rendions pas compte à l’époque.… Nous savions que c’était écrit sur le mur en tant que bâtiment. En tant que symbole dans la ville, il était si difficile de le voir se dégrader. “, a déclaré Collins à CBC News dans une récente entrevue. “C’était dévastateur pour la ville.”

Collins a déclaré que la décision de fermer la cathédrale de Harbour Grace a été prise alors que le bâtiment devenait de plus en plus difficile à entretenir. Le simple fait de chauffer le grand bâtiment en pierre pendant un week-end de messe coûte des centaines de dollars.

Et avec des millions de dollars nécessaires en réparations, il était temps de passer à autre chose.

Mais dans une vieille église aux volets fermés, dont les plafonds en plâtre s’effondraient, Brenda O’Reilly a vu une opportunité.

Des échafaudages se trouvent à l’intérieur d’une église.
L’église de Harbour Grace est en cours de rénovation pour devenir une brasserie. (Peter Cowan/CBC)

“Nous recherchons quelque chose de rural, racontant l’histoire de Terre-Neuve et du Labrador sur l’océan”, a déclaré O’Reilly, propriétaire de la brasserie Yellowbelly. “Ce bâtiment est emblématique dans cette ville… et nous avons de grands projets pour ce quartier.”

L’église, construite à la fin des années 1800, a été achetée par O’Reily et son mari, Craig Flynn, en 2017. Ils dépensent des millions pour rénover l’espace et créer un centre d’accueil centré sur l’église de Harbour Grace.

REGARDER | Regardez un drone capturer les plafonds cathédrale à l’intérieur de cette ancienne cathédrale :

Découvrez l’intérieur de cette église vieille de 130 ans qui deviendra une brasserie à Harbour Grace

Brenda O’Reilly a déclaré qu’elle souhaitait agrandir sa brasserie YellowBelly basée à St. John’s et qu’elle visait une zone plus rurale. Après qu’elle et son mari aient acheté une église à Harbour Grace en 2019, la COVID-19 a quelque peu mis les choses de côté. Il est désormais en passe d’héberger une distillerie, une brasserie, un spa et un restaurant. Peter Cowan de la CBC et le producteur vidéo et opérateur de drone Danny Arsenault ont jeté un coup d’œil à l’intérieur.

Le transept est de l’église abritera un restaurant, le transept ouest deviendra une brasserie et une distillerie et la crypte est en cours de creusement pour créer un spa. Il est également prévu de créer un hôtel sur la propriété.

Les cas d’utilisation d’églises comme la vision d’O’Reilly sont de plus en plus courants partout au Canada, en grande partie en raison de la nécessité pour les églises et les congrégations de réduire leurs effectifs à mesure que les paroissiens vieillissent et que moins de jeunes franchissent les portes.

À Terre-Neuve-et-Labrador, des centaines de propriétés paroissiales catholiques ont également été vendues pour indemniser les survivants d’abus sexuels à l’ancien orphelinat Mount Cashel.

Ce sont des espaces socioculturels remarquablement dynamiques.-Nicolas Lynch

Nicholas Lynch, professeur agrégé de géographie qui étudie les communautés durables et la réutilisation adaptative des bâtiments à l’Université Memorial, a déclaré à CBC News que de plus en plus d’églises trouvent de nouvelles utilisations à travers le pays – comme la brasserie de Harbour Grace, ou pour des logements et des centres communautaires dans d’autres régions. du Canada.

Ces utilisations peuvent être particulièrement importantes, a-t-il déclaré, dans la mesure où elles permettent de conserver les bâtiments religieux comme des centres sociaux où les gens se rassemblent.

“Ils ont été des espaces socioculturels remarquablement dynamiques”, a-t-il déclaré.

“Vous pouvez en quelque sorte imaginer traîner dans une église, dans une cathédrale (avec) de grands espaces ouverts. Vous pouvez consommer, prendre un peu de bière et de nourriture, et expérimenter ce genre de juxtaposition intéressante entre, vous savez, boire de la bière et passer du temps dans une église.”

Un homme souriant portant une chemise blanche et des lunettes.  Il se tient devant une télévision sur laquelle est affichée l’image d’une vieille église en pierre.
Nicholas Lynch, professeur agrégé de géographie à l’Université Memorial, affirme que la réaffectation des églises à des usages tels que des centres communautaires les aide à rester des centres sociaux. (Peter Cowan/CBC)

Lynch dit que trouver de nouvelles utilisations pour les vieilles églises est essentiel pour maintenir la durabilité des communautés, d’autant plus que les congrégations continuent de vieillir et que le problème fait boule de neige.

Il observe également comment les bâtiments qui entrent dans le domaine privé affectent les communautés. O’Reilly dit que c’est quelque chose dont elle est pleinement consciente et elle est impatiente d’organiser des événements communautaires à l’intérieur du bâtiment.

C’est également le plan de Chris Shortall de Pouch Cove, qui est devenu de manière inattendue propriétaire de l’église St. Agnes après avoir lancé ce qu’il a qualifié d’offres « basses » sur quatre propriétés sur un coup de tête.

Un homme chauve portant un sweat à capuche zippé se tient dans une église devant des vitraux colorés.
Chris Shortall est devenu propriétaire de l’église St. Agnes à Pouch Cove. Bien qu’il n’ait pas de plan concret de ce que deviendra l’église, il estime qu’il est important d’en faire un espace communautaire pour les résidents. (Peter Cowan/CBC)

Il a déclaré cette semaine à CBC News qu’il n’était pas entièrement certain de ce que deviendra le bâtiment, mais qu’il jugeait utile de le conserver en tant qu’espace communautaire.

“Il est bien situé dans la communauté avec une très belle vue.… La propriété elle-même a de la valeur, du moins pour moi”, a-t-il déclaré.

“J’espère que les gens le loueront et l’utiliseront pour des lectures de musique et de poésie, des théâtres et des soirées dansantes.… Je pense qu’il devrait, si possible, être utilisé comme espace communautaire car il a beaucoup de bons sièges et son acoustique est plutôt bonne. Il pourrait être utilisé comme un espace vraiment agréable.

Un collage de deux photos.  A gauche, un homme souriant coiffé d'une casquette Gatby s'appuie sur une table.  À droite, une femme vêtue d’une veste rouge se tient sur un chantier de construction.
Patrick Collins, paroissien de longue date de l’église de l’Immaculée Conception, à gauche, et Brenda O’Reilly, la nouvelle copropriétaire de l’église, se disent enthousiasmés par ce que l’avenir de l’église leur réserve. (Peter Cowan/CBC)

À Harbour Grace, Collins se dit enthousiasmé par l’avenir de l’Église de l’Immaculée Conception. Même s’il sait que ce ne sera pas son lieu de culte, il est rassuré de savoir que son histoire peut encore être partagée sur les murs de la nouvelle brasserie.

“Harbour Grace a une grande histoire, une grande culture ici, un grand patrimoine, et cette église elle-même a une grande histoire”, a-t-il déclaré.

“Je pense qu’ils vont le faire avec goût, pour que nous soyons capables d’interpréter l’histoire de cette ville. Et je pense que c’est dans cette direction que nous devons aller.”

Téléchargez notre Application gratuite CBC News pour vous inscrire aux alertes push de CBC Terre-Neuve-et-Labrador. Cliquez ici pour visiter notre page d’accueil.

[ad_2]

Source link

Scroll to Top