La société de vapotage Chill Brands a été martelée après que Rishi a annoncé l’interdiction des produits jetables

[ad_1]

Répression : le fabricant de vapes Chill Brands a perdu près d'un tiers de sa valeur après que Rishi Sunak a annoncé l'interdiction des produits jetables

Répression : le fabricant de vapes Chill Brands a perdu près d’un tiers de sa valeur après que Rishi Sunak a annoncé l’interdiction des produits jetables

Les actions des sociétés de vapotage cotées à Londres ont pris un coup hier après que Rishi Sunak a annoncé l’interdiction des produits jetables.

Le fabricant de vapes Chill Brands a perdu près d’un tiers de sa valeur, ses actions ayant chuté de 30 %, effaçant 4,6 millions de livres sterling de sa valeur et lui laissant une capitalisation boursière d’un peu plus de 12 millions de livres sterling.

Les actions de Supreme ont également chuté d’environ 2 pour cent tôt le matin avant de rebondir dans l’après-midi lorsque la société a affirmé qu’elle était « en avance sur la courbe » en matière de changements réglementaires.

Le Premier ministre a présenté des plans qui, espère-t-il, permettront d’éradiquer le nombre croissant de jeunes qui prennent cette habitude.

Des données récentes suggèrent que le nombre d’enfants vapotant a triplé au cours des trois dernières années, 9 % des 11 à 15 ans utilisant ces appareils.

Outre l’interdiction des vapes jetables, le gouvernement a également annoncé qu’il introduirait des restrictions sur les arômes, les emballages colorés et la manière dont les vapes sont présentées dans les magasins.

C’est un véritable casse-tête pour les producteurs et les distributeurs qui devront s’adapter aux changements.

“En fait, les investisseurs disent qu’il existe un risque majeur pour les bénéfices, qu’il s’agisse de la dernière annonce de Sunak ou de la direction générale prise par le gouvernement pour empêcher les jeunes de prendre l’habitude de vapoter”, a déclaré Russ Mould, analyste chez AJ Bell.

Chill Brands a soutenu que ses produits, équipés de ports de recharge, ne devaient pas être classés comme jetables. Les patrons suprêmes ont salué cette annonce après avoir pris « un certain nombre de mesures proactives » au cours des derniers mois.



[ad_2]

Source link

Scroll to Top