Des milliers de patients de l’Ouest-de-l’Île de Montréal risquent de perdre leurs médecins si l’entente avec une clinique privée échoue

[ad_1]

L’Ouest-de-l’Île de Montréal pourrait perdre un de ses fournisseurs de soins de santé privés, un développement majeur qui pourrait toucher jusqu’à 300 000 patients par année.

C’est ce à quoi on s’attend à moins que Brunswick Group, l’un des plus grands groupes de cliniques médicales privées de la province, ne parvienne à finaliser un accord pour restructurer ses finances.

Le Groupe Brunswick possède plusieurs cliniques dans un établissement à Pointe-Claire, au Québec, dont la Clinique pour enfants.

L’entreprise y emploie 125 personnes et 115 médecins exercent dans les cliniques.

Pour l’instant, ces cliniques restent ouvertes et n’ont pas réduit leurs services.

Selon des documents judiciaires obtenus par Radio-Canada, le Groupe Brunswick a demandé la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité en juillet 2023.

Ayman Chaaban, associé et fiduciaire du cabinet comptable Raymond Chabot Grant Thorton, affirme que la Cour supérieure du Québec l’a nommé plus tôt ce mois-ci pour surveiller les finances du Groupe Brunswick en vertu de la Loi sur la faillite et de la Loi sur l’insolvabilité.

“Le Groupe Brunswick est insolvable”, lit-on dans un rapport que Chaaban a envoyé au tribunal.

Le document fait état d’un déficit accumulé de 21 millions de dollars. Le groupe Brunswick doit également plus de 41 millions de dollars aux créanciers garantis et près de 7 millions de dollars aux créanciers chirographaires.

Selon Chaaban, les difficultés financières proviennent des pertes liées à la pandémie de COVID-19 et d’un récent projet d’agrandissement. La décision de construire une tour supplémentaire pour la clinique de Pointe-Claire en 2019 a fait monter la dette à hauteur du montant des revenus, a-t-il indiqué.

En plus de cet investissement, la pandémie a entraîné une réduction du nombre de patients visitant la clinique, ce qui a réduit ses bénéfices, a-t-il déclaré.

“Ils étaient déjà très endettés. Ils ont dû recourir à des prêts supplémentaires pour couvrir leurs pertes”, a expliqué Chaaban.

Malgré des difficultés financières, Chaaban a déclaré à CBC News qu’un accord de principe avec un acheteur avait été conclu la semaine dernière. Il a déclaré qu’il restait encore certaines conditions à négocier et quelques étapes finales à franchir, mais il espère que l’accord sera conclu avant la fin février.

Selon Radio-Canada, le Groupe médical ELNA serait en lice pour acquérir les activités médicales du Groupe Brunswick. “ELNA forme le plus grand réseau de cliniques médicales au Canada”, peut-on lire sur son site Internet.

Une personne passe devant un kiosque.
Plus tôt cette semaine, une autre clinique pour enfants appartenant au groupe Brunswick a fermé ses portes. Il opérait au sein du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). (Ivanoh Demers/Radio-Canada)

La régie régionale de la santé, le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, a déclaré à Radio-Canada qu’elle était « consciente des difficultés financières rencontrées par la clinique en question ».

«Dans cette optique, nous sommes prêts à adopter des mesures d’atténuation si nécessaire, afin de minimiser tout impact potentiel sur les services offerts à la population», a indiqué le CIUSSS dans un communiqué.

La Clinique pour enfants de Pointe-Claire n’est pas le seul service pédiatrique sous l’égide du Groupe Brunswick.

Une clinique pour enfants distincte basée au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a fermé ses portes vendredi.

Jeudi, les parents ont été informés en ligne que la clinique privée de leurs enfants fermerait ses portes dans les 48 heures.

« Nous avons le regret de vous informer qu’en raison des circonstances, la Clinique pour enfants située au 5100 de Maisonneuve Ouest (emplacement Glen) sera fermée. Nous prévoyons que le dernier jour d’opérations de la clinique sera le 26 janvier 2024 », peut-on lire dans un communiqué. message sur son site Internet.

Selon le directeur médical de la clinique, Harley Eisman, maintenir la clinique ouverte n’était plus économiquement viable.

La clinique a déclaré à CBC qu’elle avait trouvé de nouveaux emplacements pour la plupart des 50 médecins qui y exerçaient.

La clinique employait environ 15 personnes.

La Clinique pour enfants du CUSM payait un loyer au centre de santé propriétaire de l’immeuble. Elle a déclaré à CBC qu’elle n’avait joué aucun rôle dans la fermeture et qu’elle avait aidé les médecins qui y travaillaient auparavant à trouver de nouveaux lieux d’exercice.

Fondé en 1995, le Groupe Brunswick est détenu par sept actionnaires, dont cinq médecins.

[ad_2]

Source link

Scroll to Top