3 morts et 280 blessés à Nairobi après l’explosion de bouteilles de gaz et la propagation de l’incendie qui en a résulté

[ad_1]

Des bouteilles de gaz de pétrole liquéfié à bord d’un camion ont explosé dans un dépôt illégal d’un quartier résidentiel de Nairobi, au Kenya, tuant au moins trois personnes et en blessant 280 autres, ont annoncé vendredi des responsables. On s’attendait à ce que le nombre de morts s’alourdisse.

Le dépôt a été démoli à deux reprises et le propriétaire a été inculpé devant le tribunal et reconnu coupable d’avoir exploité une entreprise illégale de ravitaillement en gaz en mai, mais il a néanmoins continué à fonctionner, ont indiqué des responsables.

Au moins 24 personnes ont été grièvement blessées, a indiqué la Croix-Rouge du Kenya, après qu’une énorme boule de feu ait jailli du dépôt de gaz.

Certaines bonbonnes de gaz ont été projetées à des centaines de mètres, déclenchant plusieurs incendies dans le quartier.

Une image tirée d'une vidéo prise par un drone montre des incendies brûlant à Nairobi, au Kenya, vendredi.
Une image tirée d’une vidéo prise par un drone montre des incendies brûlant à Nairobi, au Kenya, vendredi. (The Associated Press)

Des témoins ont déclaré avoir entendu un bruit qu’ils soupçonnaient être une fuite de gaz avant au moins deux explosions et l’incendie, qui s’est déclaré jeudi vers 23h30, heure locale.

Des vidéos de téléphones portables prises par des témoins montraient la boule de feu éclatant juste à côté d’immeubles d’habitation. On a entendu des gens crier.

Beaucoup de monde à l’intérieur

De nombreux habitants se trouvaient probablement chez eux lorsque l’incendie a atteint leurs maisons dans le quartier de Mradi, dans le quartier d’Embakasi à Nairobi, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Isaac Mwaura.

Les pompiers combattent un incendie dans le quartier d'Embakasi à Nairobi, au Kenya, le 2 février 2024.
Les pompiers luttent vendredi contre un incendie dans le quartier d’Embakasi à Nairobi. (Simon Maina/AFP/Getty Images)

Une bouteille de gaz projetée dans les airs a déclenché un incendie qui a détruit un entrepôt de vêtements et de textiles à proximité, a-t-il déclaré. Plusieurs autres véhicules et commerces ont été endommagés par l’incendie.

Sur place, dès le lever du jour, des maisons et des magasins ont été incendiés. Le toit d’un immeuble résidentiel de quatre étages situé à environ 200 mètres du lieu de l’explosion a été brisé par une autre bouteille de gaz volante. Des fils électriques gisaient au sol.

Dans le dépôt de gaz incendié, il ne restait plus que les obus de plusieurs camions.

La police et la Croix-Rouge du Kenya ont signalé trois décès et ce nombre pourrait augmenter, a déclaré Wesley Kimeto, chef de la police d’Embakasi.

Le gouvernement a déclaré que 280 personnes blessées avaient été transportées vers plusieurs hôpitaux. Au moins 25 des blessés étaient des enfants.

Source link

Scroll to Top